Les tests d'Oluë


 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Fiche Eodez

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Fortuna
Admin
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Fiche Eodez   Mar 15 Déc - 20:44




Eodez Madog

Notre charmante sorcière a trente et une bougies et se plaît fort bien à Londres, ville où elle est née, qu'elle a longuement quitté et dans laquelle elle est revenue s'établir il y a peu. Artisane plutôt connue dans les milieux païens (et moldus!), elle roule sa bosse sur les marchés médiévaux et dans les salons avec son petit stand d'objets ésotériques, d'herbes, et de bijoux d'inspiration celtique. Passionnée de pierres et de plantes, elle a trouvé dans son cursus à Salem les bases nécessaires pour se rendre compte qu'une autre magie est possible.

Profondément croyante, elle révère la déesse celte de la sagesse et des savoirs occultes Kerridwen dont elle croit tenir ses facultés magiques. Pour elle, la magie est nécessairement quelque chose de sacré, hérité des dieux, qui doit être employé à de grandes choses ayant trait à la vie, la mort, l'ordre et le chaos, et en aucun cas à de petits tours de magie amusants, déconnectés de toute transcendance et de tout sens du sacré. Elle a, dès lors, beaucoup de mal avec la banalisation qui a été faite des Artes Magicae (comme elle nomme la magie en latin) dans la société magique.

Très hostile à la coalition, elle y voit une tromperie du Seigneur des Ténèbres qui veut, par l'installation de ce nouvel ordre, distiller de nouvelles graines du chaos, et tenir éloigné l'équilibre naturel des choses. Il s'agit, pour elle, de sauver le monde, ni plus, ni moins, de cette nouvelle menace, notamment en libérant les moldus de leurs chaînes d'esclaves : s'ils savent que la magie existe, il deviendra plus difficile de n'en faire que de la chair à canon, et tous les êtres humains seront à nouveau en harmonie, et non plus scindés en groupes par le secret! Elle oeuvre donc activement à la préparation des foules, notamment par le néo-paganisme, et les magazines ésotériques. Elle est l'auteur de livres sur la vulgarisation de la divination à l'usage des moldus (notamment via les runes et les oghams).


« Le bien, le mal, l'ordre, le chaos, la vie, la mort... Aucun ne peut régir éternellement le monde, son contraire viendra toujours le hanter et lui voler la vedette jusqu'à ce l'équilibre de l'univers soit parfait. »

Je cherche... Plein de choses à vrai dire, mais surtout ce qui suit, et sentez vous libre de faire d'autres suggestions!


❧ des connaissances païennes (ou s'intéressant à ces anciennes formes de magie que sont les pratiques issues des polythéismes)
❧ des clients (parce qu'on est dans le commerce, ou on ne l'est pas!)
❧ des gens avec qui discuter à bâtons rompus!
❧ autres (sentez-vous libre de proposer)!



Journal

En cours
❧ Mini Event 1 ft... libre
Quand le ministère de la magie organise des portes ouvertes pour présenter des objets ensorcelés pour des motifs absurdes (donc de l'hérésie au yeux d'Eodez), c'est potentiellement le début des ennuis! (le lire?)

❧ A glass of water ft... Béatrice
Une séance de dédicace dans la sympathique librairie Treadwell's peut tourner de bien étrange façon, n'en doutons pas! (le lire?)

❧ Titre ft...
Résumé (le lire?)


Fini
❧ Titre ft...
Résumé (le lire?)

❧ Titre ft...
Résumé (le lire?)

❧ Titre ft...
Résumé (le lire?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-olue.forumactif.org
Fortuna
Admin
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Fiche Eodez   Mar 15 Déc - 20:44



Les Demoiselles

Cumque pertinacius ut legum gnarus accusatorem flagitaret atque sollemnia, doctus id Caesar libertatemque superbiam ratus tamquam obtrectatorem audacem excarnificari praecepit, qui ita evisceratus ut cruciatibus membra deessent, inplorans caelo iustitiam, torvum renidens fundato pectore mansit inmobilis nec se incusare nec quemquam alium passus et tandem nec confessus nec confutatus cum abiecto consorte poenali est morte multatus. et ducebatur intrepidus temporum iniquitati insultans, imitatus Zenonem illum veterem Stoicum qui ut mentiretur quaedam laceratus diutius, avulsam sedibus linguam suam cum cruento sputamine in oculos interrogantis Cyprii regis inpegit.



le nom du poto!
Cumque pertinacius ut legum gnarus accusatorem flagitaret atque sollemnia, doctus id Caesar libertatemque superbiam ratus tamquam obtrectatorem audacem excarnificari praecepit, qui ita evisceratus ut cruciatibus membra deessent, inplorans caelo iustitiam, torvum renidens fundato pectore mansit inmobilis nec se incusare nec quemquam alium passus et tandem nec confessus nec confutatus cum abiecto consorte poenali est morte multatus. et ducebatur intrepidus temporum iniquitati insultans, imitatus Zenonem illum veterem Stoicum qui ut mentiretur quaedam laceratus diutius, avulsam sedibus linguam suam cum cruento sputamine in oculos interrogantis Cyprii regis inpegit.




le nom du poto!
Cumque pertinacius ut legum gnarus accusatorem flagitaret atque sollemnia, doctus id Caesar libertatemque superbiam ratus tamquam obtrectatorem audacem excarnificari praecepit, qui ita evisceratus ut cruciatibus membra deessent, inplorans caelo iustitiam, torvum renidens fundato pectore mansit inmobilis nec se incusare nec quemquam alium passus et tandem nec confessus nec confutatus cum abiecto consorte poenali est morte multatus. et ducebatur intrepidus temporum iniquitati insultans, imitatus Zenonem illum veterem Stoicum qui ut mentiretur quaedam laceratus diutius, avulsam sedibus linguam suam cum cruento sputamine in oculos interrogantis Cyprii regis inpegit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-olue.forumactif.org
Fortuna
Admin
avatar

Messages : 278
Date d'inscription : 24/10/2012

MessageSujet: Re: Fiche Eodez   Mar 15 Déc - 20:44



A glass of water

Une licorne et un lutin s'agitaient derrière la surface souple des cristaux liquides. L'animal penchait les nasaux jusqu'à une petite créature toute vêtue de vert, et lui demandait ce qu'elle faisait là. Le lutin lui répondait alors quelque chose qui ne parvint pas oreilles d'Eodez Madog, sa petite voix couverte par le tumulte qui règnait dans l'une des librairies les moins connues de Londres, la librairie Treadwell's. C'était un petit lieu étriqué, dans une ruelle sombre, qui avait une bien étrange réputation, même chez les sorciers. On racontait que les gens ne pouvaient voir ce lieu que s'ils étaient destinés à le voir, et s'ils avaient réellement un don magique... C'était faux, naturellement. Le propriétaire était un moldu doté d'une vaste connaissance ésotérique, et de solides croyances dans le panthéon nordique. Sa boutique était une ode à la wicca, aux traditions païennes, et à la pratique de la sorcellerie telle que se la représentaient les moldus.

Eodez était une grande habituée de cette boutique, et connaissait le propriétaire de fort longue date, aussi, à chaque nouvelle publication, elle venait la dédicacer ici. Et justement, son dernier ouvrage : "Les plantes pour guérir" venait de paraître dans une obscure maison d'édition moldue dédiée à l'occulte. Elle était donc passée de bonne heure dans les rues peuplées de Londres, attrapant au vol des morceaux de dessin-animés diffusés dans une vitrine, ne s'attardant que quelques secondes sur les interactions entre la licorne et le lutin, avant d'arriver au lieu dit.

une table de dédicaces l'attentait dans cette petite pièce enfumée d'encens et de bougies. Entre ces rayonnages étroits, baignés de lumière naturelle qui filtrait par les larges vitres de l'endroit, Eadoz se sentait véritablement à l'aise. Après de chalereuses salutations au propriétaire des lieux, et quelques instants d'une passionnante - mais brève - discussion, l'auteur à presque-succès s'installa derrière son petit stand de fortune. Des livres de format moyen s'empilaient devant elle, son dernier bébé, bien entendu, mais également ses titres les plus vendus qu'étaient "voyage chez les Navaro" et "Néo-paganisme : un nouveau voyage sur des sentiers anciens?". Cela faisait désormais une bonne décennie que la jeune femme roulait sa bosse dans le monde de l'ésotérisme, et elle commençait à être reconnue pour ses livres par un public d'initié qui saluait, généralement, sa rigueur de travail, et sa passion pour ses sujets.

Son dernier bébé était un herbier, fort bien documenté, auquel elle avait consacré trois ans par intermittences. Elle voulait ramener au monde la sagesse ancienne des plantes que les rebouteux et les druides avant eux avaient si bien conservés. Le christianisme avait eu, à son goût, un effet déplorable sur l'état des connaissances médicales, et ce n'était qu'aux alentours du XVIe siècle qu'on avait commencé véritablement à faire à nouveau des progrès. C'était ce savoir perdu qui avait motivé Eodez à balancer un pavé dans la mare avec cet écrit qu'elle espérait bien accueilli du public.

Les premiers lecteurs arrivaient, certains visages connus, de fidèles lecteurs depuis quelques années déjà, d'autres inconnus, mais de sympathiques rencontres. Eodez aimait, de temps en temps, cette proximité avec ses lecteurs. Elle appréciait de prendre son temps avec les gens qui venaient à elle, et ne rechignait jamais à une bonne conversation. Ses lecteurs habitués le savaient, et patientaient poliment ou se mêlaient à la conversation, et les heures filaient, revigorantes et stimulantes, autant sur le plan social qu'intellectuel.

Le groupe avec qui elle avait parlé une bonne partie de la matinée finit par s'en aller, pile de livre entre les mains, pour laisser place aux suivants. Eodez accueillit la première personne de la foule avec un grand sourire encore accroché aux lèvres de la précédente conversation. Elle rayonnait. Ses longs cheveux roux, dreadés, pendaient sur ses épaules, ornés de perles de bois et de métal, elle portait une robe ajustée, d'un bleu sombre dont la soie jetait sur sa peau de suaves reflets mouvants. Ses bras étaient ornés de bracelets hauts de métal argenté, et quelques plumes s'égaraient sur sa peau nue, en somme, rien qui ne passât inaperçu dans une ruelle de Londres.

Bonjour, bienvenue! Lança-t-elle, claironnante.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://test-olue.forumactif.org
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Fiche Eodez   

Revenir en haut Aller en bas
 
Fiche Eodez
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» #Akaito ~ Admin, Graphiste, Valideur de fiche (rpg) et Modératrice
» Fiche en onglets
» Fiche de présentation HTML qui ne veux pas se poster
» Une fiche de pub avec un tableau en 2 lignes
» problème de fiche HTML

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les tests d'Oluë :: Catégorie :: Commandes & LS codage-
Sauter vers: